Archives pour la catégorie Vie de notre fédération

Environnement : Bruno MILLIENNE sur tous les fronts ! – Courrier de Mantes / Courrier des Yvelines

Depuis le début de son mandat de député, Bruno MILLIENNE (député de la 9ème circonscription des Yvelines) fait des dossiers « environnementaux » l’une de ses priorités. En témoigne sa mobilisation pour la Plaine de Triel et pour le barrage de Méricourt, deux endroits du Nord du département pollués par des déchets.

La presse locale en parle ICI !

 

2018, l’année de tous les défis

Veuillez trouver ci-dessous les vœux de Bruno Millienne, Président du MoDem 78 pour l’année nouvelle 2018.  

Chers amis démocrates,

 Avant toutes choses, permettez-moi au nom du bureau du Modem78 de vous présenter tous nos meilleurs vœux pour cette nouvelle année qui commence. Qu’elle vous apporte à vous et vos proches bonheur, santé, amour, sérénité et pour tous ceux d’entre vous qui sont dans la souffrance.

 2017 vient d’abaisser son rideau pour laisser place à une nouvelle aventure qui s’annonce pleine de richesses. 2018, sera sans nul doute l’année des confirmations et de l’ouverture de deux grands projets : le projet social et celui de la renaissance de nos territoires.

Mais avant de parler de l’avenir, revenons un tout petit instant sur notre récent passé. Sur cette année qui vient de s’écouler. Quelle année mes amis ! Combien d’entre nous auraient parié, à la même époque l’an dernier, que nous connaîtrions de tels bouleversements ?

Pour nous adhérents et sympathisants du Modem, l’année 2017 commencera réellement le 22 février. 22 février 2017, une date qui restera à jamais gravée dans l’histoire de la 5ème République. Le jour où François Bayrou, en grand homme d’état, responsable et conscient de l’état de notre pays et du danger de la montée des extrémismes, offrira son aide à un jeune candidat talentueux et portant les mêmes valeurs que lui : Emmanuel Macron.

Ne nous y trompons pas mes amis, c’est ce jour là, le jour où François Bayrou lui a tendu la main, que Emmanuel Macron a gagné l’élection présidentielle. Ou plus exactement, le jour où il a gagné sa qualification pour le deuxième tour.

S’en est suivi ensuite, et nous l’avons vécu avec beaucoup de bonheur, l’effondrement total du Front National, lors du débat de l’entre-deux tours, qui a démontré aux français l’incapacité totale dans laquelle se trouvait Marine Le Pen de gouverner le pays. La suite vous la connaissez : Emmanuel Macron sera élu président, la vague d’espoir née de son élection emportera tout sur son passage, fera que trois modem yvelinois seront élus députés et que le Modem deviendra le 3ème groupe de l’Assemblée Nationale avec 47 députés.

Ayons aussi une pensée pour François Bayrou et Marielle de Sarnez qui ont dû lâcher leurs portefeuilles de ministres pour des mises en accusation qui, pour lors, n’ont pas été démontrées. Saluons l’avènement de Jacqueline Gourault et de Geneviève Darrieussecq parmi les membres du gouvernement d’Edouard Philippe auprès duquel elles font un travail remarquable.

2017 aura donc été l’année d’un renouveau politique total. Mais aussi le renouveau des méthodes de travail. En huit mois de présidence, Emmanuel Macron aura impressionné tout le monde. Que ce soit au niveau national ou à l’international.

Au niveau national, il fait ce qu’il a dit qu’il ferait. Incroyable ! Nous avions oublié qu’un président de la république était capable de cela. Et en huit mois avec le gouvernement et l’appui des députés, il a remis la France en état de marche. L’économie redémarre, les entreprises ont à nouveau confiance, le chômage continue de baisser,… bref les feux sont au vert.

A l’international, il aura redonné à la France sa place de nation incontournable. La voix de la France est de nouveau audible, écoutée et respectée. Le couple Franco-Allemand est ressoudé et va permettre à l’Europe de se relancer. La France s’est imposée en leader incontestable de la lutte contre le réchauffement climatique.

2017 aura donc consacré l’élan de la transformation de notre pays vers un avenir meilleur et plein d’espoir pour une France forte, unie et solidaire. Cet élan il nous faut maintenant le transformer.

C’est pour cela qu’inlassablement nous allons continuer à rassembler les français autour du projet présidentiel. Il n’est plus ici question d’étiquette de partis politiques mais bien de réunion et de communion autour d’un projet, d’un cap. D’un cap qui n’ira pas contre la mondialisation ou la globalisation qui sont inéluctables. Mais un cap qui accompagnera cette dernière autour d’un nouveau projet social. Il ne nous faut pas penser à 5 ou à 10 ans mais à 50 ans. Anticiper les bienfaits, mais aussi les méfaits des révolutions économiques et industrielles à venir, à commencer par celle de l’Intelligence Artificielle qui va bouleverser nos vies.

Ce qui s’annonce devant nous est passionnant et peut sembler effrayant. Mais la France est un pays exceptionnel. Notre nation a toujours su au cours des siècles être un phare éclairant l’avenir. Depuis une quarantaine d’années nous nous étions un peu endormis sur nos lauriers car nous avions perdu la vision du monde de demain. Nous avons recouvré la vue !

À nous, et parce que je suis persuadé que nous, français, avons ça dans nos gènes, de tracer le nouveau monde dans lequel nous voulons vivre. Un monde à la fois à la pointe de l’innovation et de la technologie, mais un monde aussi plus solidaire qui aura comme première valeur l’humanisme. Un monde qui construit pour les générations futures et qui n’oubliera aucun de ses enfants. Un formidable défi à relever que la construction de ce nouveau projet social qui nous engagera pour des décennies.

En plus de ce projet social indispensable, il va également nous falloir repenser nos territoires. Pas forcément en terme de frontières, mais surtout en terme d’équilibre économique. Nous ne pouvons continuer ainsi à ne favoriser que les métropoles au détriment de notre ruralité. Notre ruralité est notre richesse de demain. C’est vers elle que nous devons nous tourner pour le développement de l’économie verte, de l’économie circulaire, de l’économie sociale et solidaire et d’une agriculture durable. C’est ainsi, tout en préservant une qualité de vie à nulle autre pareille que nous réintégrerons le monde rural dans le projet France.

Vous le voyez, mes amis, les défis qui nous attendent sont à la fois immenses et passionnants. Je sais que nous avons en nous la force de les réaliser. Mais pour cela il nous faut construire la nécessaire unité de notre patrie autour de ces projets.

Car ne nous y trompons pas, le « vieux monde », comme certains aiment à l’appeler, n’est pas mort. Il est bien là, toujours présent. Tapi dans l’ombre, il n’attend que nos premiers faux pas pour ressurgir et à nouveau tirer la France vers le bas, vers les divisions mortifères.

Nous militants progressistes de la cause humaniste, n’avons finalement qu’une mission : celle de rassembler et d’unifier. Celle de ne se battre que pour des projets, d’où qu’ils viennent, pour peu qu’ils soient la promesse d’un monde meilleur et plus solidaire.

De la reconstruction de notre pays, en passant par celle de l’Europe et l’inlassable lutte pour la paix dans le monde, je formule le vœu que nous réussissions ce que nous avons entamé. Pour nous bien sûr, mais aussi et surtout pour les générations futures.

 Bonne et heureuse année à tous.

 Bruno Millienne

Président du MoDem78,  Député des Yvelines