Archives pour la catégorie Non-catégorisé

Vœux 2021 MoDem Europe 78

Le groupe MoDem Europe 78 est heureux de vous souhaiter une année 2021 pleine de promesses, de défis réalisés afin de bâtir ensemble une Europe qui s’ancre  dans les valeurs partagées de paix, de liberté, de solidarité.

Pour terminer l’année 2020, vous pourrez trouver en suivant ce lien (ICI) la lettre du Parti Démocrate Européen (PDE). (Si vous le désirez, les articles sont lisibles en français au fur et à mesure qu’ils sont ouverts pour la lecture).

Extraits du début de la page d’accueil du site du Parti Démocrate Européen :

Le Parti Démocrate Européen, mouvement politique transnational, entend œuvrer à bâtir une démocratie européenne qui s’ancre dans les valeurs partagées de paix, de liberté, de solidarité, d’éducation, tout en ambitionnant d’affirmer clairement sa culture dans le monde futur.

Nous regardons une Union Européenne refondée comme un atout décisif pour les peuples d’Europe…

11 Novembre 2020, journée d’hommage et d’union

Les cérémonies du 11 novembre 2020 ont lieu cette année dans un contexte bien particulier, mais elles sont un moment d’hommage et d’union.

C’est une journée d’hommage à « ceux de 14 » devenue depuis 2012 hommage à tous les « morts pour la France », à toutes celles et tous ceux engagés pour notre liberté et au service de notre pays.

Cette journée nationale est symbolisée par la flamme éternelle ravivée tous les soirs sur la tombe du Soldat Inconnu transférée sous l’Arc de Triomphe il y a tout juste cent ans aujourd’hui.  A l’occasion de cet anniversaire,  « la flamme du souvenir » a effectué un parcours de 360 kilomètres, du 6 au 10 novembre, chaque journée correspondant à une étape entre Verdun et Paris, en passant, dans la capitale, par le Panthéon, la cour d’honneur des Invalides, le monument aux morts pour la France en opérations extérieures avant de rejoindre l’Arc de Triomphe,  reliant ainsi, dans un même hommage, tous ceux qui ont donné leur vie pour la France, hier et aujourd’hui.

En fin d’après-midi, Maurice Genevoix entre au Panthéon. « La voix de la grande guerre » représente toute la Nation, civils appelés sous les drapeaux, militaires de carrière, femmes qui les ont accompagnés.

Cet humaniste, proche de la nature- à sa mort, le 8 septembre 1980, le Président Giscard d’Estaing saluait en lui « le premier de nos écologistes »-, rejoint ainsi « les Hommes et les Femmes remarquables de la Nation », la reconnaissance de ce que nous devons aux générations passées et à celles d’aujourd’hui.

C’est un lien entre Mémoire et Histoire, « entre le passé et le présent, qui nous lie, nous incite à regarder vers le futur… La transmission de ce flambeau mémoriel est l’affaire de tous » (G Darrieussecq et Sarah El Haïry).

Cette journée, diverse dans ses cérémonies, mais unie dans ses temps d’hommage, est un de ces moments privilégiés qui nous réunit pour donner un sens aux mots Nation et Unité.

 

Rapport d’information relatif à l’intégration professionnelle des demandeurs d’asile et des réfugiés.

Le 23 septembre 2020, deux députés, Jean-Noël Barrot- député des Yvelines et secrétaire général du Mouvement Démocrate- et Stella Dupont, ont déposé au bureau de la Présidence de l’Assemblée Nationale un rapport d’information relatif à l’intégration professionnelle des demandeurs d’asile (c’est-à-dire les personnes sollicitant la reconnaissance d’une protection internationale) et des réfugiés (c’est-à-dire aux personnes ayant obtenu le bénéfice d’une protection internationale).

Jean-Noël Barrot connaît d’autant plus ce sujet (cher au adhérents MoDem !) qu’il est l’auteur d’une étude, en 2019, sur les formations linguistiques du Contrat d’intégration républicaine sur l’acquisition de la langue française par les bénéficiaires de la protection internationale, demandeurs d’asile et réfugiés; cet aspect est donc étudié plus particulièrement par le député de la 2ème circonscription.

Malgré le « brouillard statistique » concernant l’évaluation du résultat des politiques mises en œuvre constaté par les deux rapporteurs, le bilan est contrasté.

« Les résultats des politiques publiques engagées en direction des demandeurs d’asile semblent très limités… Si l’accès des demandeurs d’asile au marché du travail et à la formation est, sous certaines conditions, possible en droit, il est très réduit dans les faits« .

L’évaluation des politiques publiques engagées en matière d’intégration professionnelle des demandeurs d’asile et des réfugiés aboutit à un bilan très modeste pour les demandeurs d’asile et favorable pour les bénéficiaires de la protection internationale.

Les rapporteurs formulent 15 recommandations destinées à dissiper le «  brouillard statistique« , « à rendre plus effectif l’accès au marché du travail et à la formation des demandeurs d’asile et à affiner la mise en œuvre de la stratégie nationale pour l’accueil et l’intégration des réfugiés ». Chacune des recommandations est accompagnée de la préconisation de mesures concrètes.

Dissiper le « brouillard statistique » et poursuivre la démarche d’évaluation

-Rendre plus effectif l’accès au marché du travail et à la formation des demandeurs d’asile

-Améliorer la mise en œuvre de la stratégie nationale pour l’accueil et l’intégration des réfugiés

-Renforcer la formation linguistique du Contrat d’intégration républicaine en étendant la prescription des modules de 600 heures à certains bénéficiaires des forfaits actuels de 400 heures, et en  proposant, comme en Allemagne, un nouveau module de 900 heures en faveur de certains bénéficiaires des forfaits actuels de 600 heures.

Le rapport étend donc sa réflexion à tous les bénéficiaires de la protection internationale, non plus seulement aux réfugiés, mais aussi à tous ceux qui sollicitent cette reconnaissance d’une protection internationale.

La crise sanitaire actuelle ne doit pas compromettre cet effort car « la réussite de l’intégration suppose un effort constant, notamment en matière linguistique », une condition indispensable à l’accès au travail et donc à l’intégration.

Le rapport complet est ICI

Revenu universel d’activité et revenu universel : « c’est le moment ou jamais d’ouvrir nos réflexions »

Alors que nous traversons une crise économique sans précédent, Michèle de Vaucouleurs, député MoDem de la 7 éme circonscription des Yvelines, membre de la Commission des affaires sociales à l’Assemblée nationale, nous  invite à mener une réflexion sur le revenu universel.

Le gouvernement prévoit un recul de 8% du Produit intérieur brut en 2020, un déficit public de 9% du PIB et une dette de 115%. Les demandes d’inscription à Pôle Emploi sont aujourd’hui en hausse. Nous peinons encore à appréhender l’impact économique du Covid-19 sur un plan national comme international. Dans un tel contexte l’idée de mettre en place un revenu universel refait surface…

C’est certainement le moment de refonder certaines choses.. et de réfléchir à ce sujet

Retrouvez ICI l’intervention de la députée